Abidjan – Le collectif de riverains de la lagune Ebrié a dénoncé la dégradation du front lagunaire de Biétry qui subit depuis des mois des travaux de remblayage.

Lors d’une conférence de presse tenue mardi 16 février 2021 à Abidjan, le président du collectif, Bernard Derrien, a estimé que ces travaux ne laissent qu’un infime passage entre Biétry et Vridi.

« C’est la raison pour laquelle les riverains de cette zone se sont réunis et ont créé un collectif pour lutter contre l’installation de tous les remblaiements qui s’effectuent actuellement, aussi bien dans la lagune en zone Biétry, qui a perdu près de 30% de sa surface initiale, que dans la lagune allant de Songon, Port-Bouët (quartier Zimbabwé) et zone industrielle de Koumassi », a déclaré Bernard Derrien.

Composé d’une quarantaine de personnes, ce collectif se donne pour mission de dénoncer la dégradation du front lagunaire de Biétry et de la lagune Ebrié, en vue de faire arrêter tous les travaux de remblais en cours dans cette zone.

Le collectif de riverains de la lagune Ebrié de Bietry déplore qu’au plan sanitaire, ce sont de nombreux détritus et des odeurs nauséabondes qui envahissent leurs habitations qui ont également perdu d’au moins 50% de leurs valeurs locatives.

(AIP)

Tg/eaa/kp

Powered by the Echo RSS Plugin by CodeRevolution.