Le ministère kényan de la Santé et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) ont commencé mardi le déploiement d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi dans quatre comtés frappés par la sécheresse afin d’aider à prévenir la malnutrition sévère chez les enfants.

Selon un communiqué conjoint de l’UNICEF publié dans la capitale kényane Nairobi, l’envoi de ces denrées alimentaires hautement nutritives d’une valeur de 30 millions de shillings (environ 253.900 dollars) fait partie des efforts conjoints visant à atténuer l’impact négatif du cycle de sécheresse actuel sur la santé et la sécurité nutritionnelle des enfants.

Les quatre comtés semi-arides qui bénéficient de l’approvisionnement en aliments thérapeutiques prêts à l’emploi pour prévenir la malnutrition infantile sont ceux de Turkana, Mandera, Wajir et Isiolo, situés dans le nord du Kenya et aux prises avec une période de sécheresse aiguë.

Grâce au financement de l’UNICEF, le ministère de la Santé a été en mesure d’acheter, d’entreposer et d’assurer la livraison sur le dernier kilomètre d’aliments hautement nutritifs et prêts à l’emploi tels que du lait dans 25 comtés aux prises avec la malnutrition infantile.

De son côté, Terry Ramadhani, directrice de l’Agence des fournitures médicales du Kenya (KEMSA), a déclaré que la fourniture d’aliments thérapeutiques vitaux provenant de fabricants locaux contribuera à inverser le retard de croissance chez les enfants dans le cycle de sécheresse actuel, soulignant dans le même temps que le Kenya a mis à profit son partenariat avec des institutions multilatérales pour renforcer le soutien nutritionnel aux enfants dans 23 comtés arides et semi-arides actuellement touchés par la sécheresse.

Avec Xinhua

Powered by the Echo RSS Plugin by CodeRevolution.