D’une validité de deux ans, cette certification permettra à cet aéroport d’attirer plus de compagnies.

Le certificat d’aérodrome classe A a été présenté le 12 juillet au cours d’une cérémonie présidée par le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe. Cette distinction a été délivrée par l’Autorité aéronautique civile du Cameroun (CCAA), sous l’encadrement de l’Aviation civile internationale (OACI).

Selon la directrice générale de CCAA, Paule Avomo Assoumou, l’aéroport certifié voit son niveau de sécurité s’améliorer et à ce titre, contribue à l’amélioration du taux de conformité USOAP de l’Etat. En clair, elle permet à l’aéroport de Yaoundé Nsimalen de s’arrimer désormais aux standards internationaux en relevant son niveau de sécurité.

« Toutes les compagnies qui étaient réfractaires à la desserte Cameroun, sont désormais rassurées », s’est réjoui le ministre des transports, qui indique que toutes les conditions sont réunies pour qu’elles arrivent en grand nombre.

D’après Thomas Owona Assoumou, le directeur général d’Aéroports du Cameroun (ADC), l’entreprise publique en charge de de l’exploitation des aéroports dans le pays, le certificat d’aérodrome de classe A délivré à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen a une validité de deux ans. Mais il peut être suspendu ou retiré à tout moment si la société ADC ne se conforme pas aux dispositions légales et réglementaires pour l’exploitation technique de cet aéroport.

Afin de conserver cette certification, il est prévu la mise en œuvre d’un plan de surveillance continue de la conformité aux spécifications et des audits de surveillance. ADC avait initié le processus ayant abouti à l’obtention de cette certification en 2016, et a investi près de 10 milliards de FCFA. Après Nsimalen l’objectif est de certifier les autres aéroports internationaux (Douala, Garoua et Maroua).

Powered by the Echo RSS Plugin by CodeRevolution.